Cliquez sur le plan pour agrandir

Les atteintes sur le champ vital

 

"Tout est lié dans l'Univers, de l'infiniment grand à l'infiniment petit"... vous connaissez cet adage ? Il semble de plus en plus confirmé par les recherches en physique quantique.

 

Depuis toujours, certaines personnes réussissent à influencer autrui par le "simple" fait qu'elles utilisent (souvent inconsciemment) cette trame qui nous entoure et nous lie aux autres.

 

Comment est-ce possible ? Ce serait compliqué d'entrer dans des explications approfondies, mais c'est avant tout une question de capacités innées. Un peu comme être doué en math ou en musique...

Origines karmiques, transgénérationnelles, attributs d'âmes ? Je penche pour un peu tout ça !

 

 

Ainsi, il est courant que notre champ vital (cette bulle qui nous entoure et sert d'interface avec l'extérieur) soit polluée. Notre société, qui cherche à nous séparer de la trame globale en privilégiant la coupure et l'individualisme, amplifie de plus en plus les sentiments gérés par le mental : jalousie, colère, envie...

De ce fait, ces pulsions négatives sont projetées de façons plus ou moins efficaces sur cette couche de protection, et selon sa porosité les centres énergétiques de la personne "visée" seront affaiblis, voire perturbés. De là pourront, peu à peu, découler des problèmes de santé, et/ou psychiques.

 

Il est important de nettoyer cette sphère, rééquilibrer les chakras et aider le champ vital à se renforcer ; parallèlement à un travail de dérivation des flux négatifs qui se connectent.

 

 

 

Les lieux de vie

 

Au-delà d'une atteinte personnelle, centrée sur l'individu (esprit / corps), il existe des perturbations qui touchent les lieux. Contrairement au premier point, elles ne se déplacent pas avec vous mais font, parfois au sens propre du terme, "parties des murs".

 

Que sont-elles ? Il en existe plusieurs :

 

- Mémoires du passé (qui se sont figées dans la trame de l'espace-temps).

 

- Phénomènes telluriques (des lignes de forces qui quadrillent la Terre) traversant votre maison, votre jardin... d'où la fameuse expression : "votre lit est-il à la bonne place ?".

 

- Objets chargés, achetés ou offerts et qui parasitent votre espace.

 

- Ames décédées et / ou entités. Les premières peuvent stagner en refusant de continuer leurs évolutions spirituelles (par peur, non-acceptation, attachement, désir de guider...), les autres évoluent dans une sphère de conscience plus ou moins proche de la nôtre, et entrent parfois en interaction avec nous (particulièrement lorsque nous sommes "sensibles").

 

 

 

Causes transgénérationnelles

 

Si des problèmes énergétiques ne proviennent pas de l'entourage ou encore d'un lieu de vie, il faut parfois chercher plus en amont.

 

Les actions familiales passées provoquent parfois une impulsion qui remontent les générations (le temps n'est pas linéaire). Ce flux va alors se connecter sur un ou plusieurs ascendant(s) et chercher à "survivre" , dans une dynamique d'expansion (car rien ne se perd, rien ne se créer : tout se transforme).

 

Ces phénomènes transgénérationnels sont pernicieux et, en l'absence de recul, vécus comme injustes. Ils révèlent souvent une part d'ombre dans l'histoire familiale, des secrets, des nons-dits.

 

Couper ces liens permet de s'affranchir du poids d'un passé que l'on subit malgré nous, celui de nos ailleux. Ce travail assainit parfois plusieurs générations !

L'aspect karmique

 

Autre type de "caillou dans la chaussure" : le bagage karmique. 

 

L'âme est en perpétuelle évolution (ça ne se voit pas toujours... je vous l'accorde).

Durant ce processus assez complexe, elle vit des expériences variées qui lui permettent d'apprendre, et tout particulièrement lors de ses incarnations (de la naissance à la mort physique). 

 

Les innombrables aventures qu'elle traverse vont lui procurer d'intenses joies comme d'immenses peines, car lorsqu'elle est vétue d'un corps physique, l'âme est dans un vaisseau sous le contrôle quasi omniprésent de mécanismes psychiques tels que le mental, l'Ego, etc...

Elle n'a donc plus un accès limpide au fait que toute expérience est gratifiante à court, moyen ou long terme. L'individu qui abrite tout ce petit monde va vivre cela "dans sa chair", sans recul.

 

Il faut donc du temps pour dépasser certains traumatismes karmiques. C'est pour cela que nous vivons régulièrement des "retours en arrière" : pour nous permettre de tirer des leçons du passé, de terminer certaines actions ou de les aborder différemment. Ce sont les "noeuds karmiques".

 

Aborder le karma, c'est permettre de regarder dans le sac de pierres (parfois précieuses) que nous portons, et si nécessaire, de donner un coup de pouce afin d'accélérer sa transmutation en le ramenant à la conscience de l'âme incarnée.

Fragmentation d'âme

 

Chez un certain nombre de personnes,  à la suite d'un accident,  de chocs psychologiques,  de violences diverses, ou parfois d'antécédents karmiques, l'âme se retrouve morcelée et incomplète. 

Ceci peut provoquer des troubles tels que :

 

- sensations régulières voire constantes d'être à côté de soi, problèmes d’ancrage,

- gestes, paroles, actes désordonné(e)s et/ou incontrôlables,

- difficultés relationnelles (amicales, professionnelles, sentimentales, familiales),

- absences de motivations, instabilité émotionnelle.

- impressions que « quelqu’un d’autre agit à notre place »

- s’entendre parler « de loin », comme dans un tunnel ou un autre endroit...

 

Il importe ici de réintégrer au sein de la personnalité ces parcelles "détachées", afin de lui permettre d'être enfin entière et à 100% de ses potentialités. Ce travail peut réactiver certaines de vos qualités ou facultés que vous aviez le sentiment d'avoir perdues.

 

Un recouvrement d'âme ne se fait pas à la légère : cette opération remue le corps et l'esprit.

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now