Quantique et… toc

Mis à jour : 2 nov. 2018



Depuis quelques années, je dirais 4 ou 5 peut-être, nous assistons à un boom des thérapies dites "quantiques".

C'est le nouvel Eldorado du mieux-être, l'aboutissement ultime du développement personnel, le "nec plus ultra" à mentionner 50 fois sur son descriptif, sa page internet ou ses fascicules.

Sommes-nous réellement passés d'un obscurantisme quasi moyenâgeux à l'ère 2.0 dans les soins énergétiques, en si peu de temps ? A qui ou quoi doit-on ce bond vertigineux ? Je me suis posé la question et ai consulté de nombreux sites qui se vantent d'apporter LA RÉPONSE quantique à (presque) tous les maux.

Mais que diantre : qu'est-ce que la quantique ?

Allez, courage (sans entrer dans l'aspect trop scientifique) : il semble de plus en plus établi que les particules microscopiques ont des comportements impossibles à expliquer par la physique classique, et qu'un lien invisible existe entre toutes choses (champs de force), dans l'infiniment petit comme dans l'infiniment grand.

Cela ne rappelle-t-il pas l'adage alchimique : "ce qui est en haut est comme ce qui est en bas" ?

Ainsi, comme l'exprime la théorie du chaos (pour les matheux quantiques) : le battement d'ailes d'un papillon au Brésil pourrait provoquer une tornade au Texas.

En somme (ça y est, ça se termine !), c'est sur ces points fascinants qu'il est possible de théoriser sur les effets de la conscience et des soins "subtils" : loi d'attraction, volonté, formes-pensées (pensées dirigées avec force), et bien-sûr en poussant plus loin… fluide magnétique, actions à distance, envoûtement…

Je reprends les rênes : il semblerait donc que tout soit connecté. Agir sur certaines choses permettrait donc d'en affecter d'autres. Il existerait un maillage derrière la réalité.

Bien sûr, avant l'avènement sur Terre du quantique, les thérapeutes qui promettaient des résultats miraculeux existaient déjà (à la façon d'un marabout spécialement revenu d'Afrique pour vous). Ce milieu a toujours été un panier de crabes, ce qui fait la joie des détracteurs en tous genres.

Cependant, le siècle des guérisseurs traditionnels (sérieux) est révolu, "as been" comme on dit maintenant, car le mélange du sensationnalisme et de la Science est maintenant de rigueur.

Internet y est pour beaucoup : c'est un outil formidable, mais ô combien trompeur. Loin de moi l'idée de le dénigrer totalement (je suis autant thérapeute que geek), mais force est de constater qu'il ressemble de plus en plus à l'auberge espagnole où nous pouvons lire tout et son contraire, où chacun y met son grain de sel… sans pour autant connaitre grand-chose à ce qu'il dit. C'est le joyeux bourbier, l'arène des gladiateurs du dimanche (c'est pourquoi je poste cet article un samedi).

Bref. Beaucoup s'emparent donc avec avidité de la blouse quantique (le blues du quantique arrivera néanmoins dans quelques années… comme toute tempête qui devient rapidement bourrasque têtue, puis vent timide, et enfin calme avant un nouvel ouragan).


Quel mal y a-t-il finalement à brandir l'étendard des soins quantiques ?

Eh bien justement à l'agiter comme les armoiries d'une nouvelle approche, un concept révolutionnaire, alors qu'il ne s'agit "que" de pratiques qui existent déjà, mais enjolivées dans le jargon que j'évoquais plus haut.

Oui… derrière les quantas qui ont bon dos de nos jours, se retrouvent finalement les bonnes vieilles approches alternatives d'antan (qui n'ont paradoxalement plus la côte) ! Si si… un soin quantique va finalement déguiser une séance de bio-énergétisme, de magnétisme, de Reiki, de soin Essénien, etc…


C'est normal ! Tous ces domaines sont par définition… quantiques !


Fusse un temps, dans le Far West entre-autres (un peu d'ailleurs ce qu'est devenu le paysage de la thérapie depuis quelques années), il existait des bonimenteurs. Ils proposaient des poudres (de perlimpinpin) et autres produits miraculeux. Bien-sûr, il n'y avait aucune recherche derrière tout ça, mais les arguments étaient alléchants, le côté théâtral très travaillé pour aguicher, promettre, toucher les cordes sensibles ; et souvent les gens naïfs.

Il y a de cela de nos jours : une surenchère de merveilleux, qui surfe malheureusement sur une demande croissante causée par le mal-être ambiant. Les thérapies alternatives, même si elles flirtent parfois avec une approche ésotérique (je suis bien placé pour en parler), doivent éviter de sombrer trop rapidement et ouvertement dans le New-Age pseudo-scientifique, le commercial et le "tendance" : les théories de la physique quantique, pour revenir au sujet de base, sont loin de faire l'unanimité et le sujet est avant tout un vaste champ d'investigations (pour beaucoup mathématiques).

Eh oui… quand (je) tique, je tacle !

(En parlant de surenchère : prochainement un article sur les parasites énergétiques, et les thérapeutes qui en détectent 30 au cm2. Une façon de faire peur pour vous hameçonner)

Yann Kunter

Soins quantiques, heu pardon… soins énergétiques

Thérapie par les sons (bols de cristal, diapasons), harmonisation

Dégagement des nuisances et pollutions psychiques sur lieux et personnes

www.migration-des-ames.com




This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now