La fragmentation d'âme

Notre véhicule est temporel… notre âme existe quant à elle sur plusieurs plans, faisant fi des règles que nos scientifiques commencent à peine à remettre en cause.


L'Essence d'un individu, multiplie les expériences pour se confronter à d'innombrables scénarios dans l'optique de progresser, d'évoluer, en poursuivant sa voie intime… son chemin de vie(s).


Sans tomber dans un discours prônant la souffrance et l'épreuve comme seuls exutoires, il apparaît que la Vie est loin d'être un long fleuve tranquille, et que ce "jeu de rôles" nous marque de façon plus ou moins indélébile.




La vision chamanique de l'âme nous enseigne que celle-ci n'est pas monobloc, mais ressemble davantage à un puzzle fonctionnant sur le principe de l'hologramme.

Je vous explique succinctement la particularité d'un hologramme : imaginez que vous imprimez sur une plaque de verre l'image holographique d'un paysage ; brisez cette plaque… et projetez alors un faisceau de lumière à travers un fragment. Vous constateriez que l'image devant vous correspond au paysage entier !


Ainsi, le Tout est présent dans chaque partie qui le constitue. Encore une fois l'adage alchimique : "ce qui est en haut est comme ce qui est en bas" !


Lorsque nous vivons des traumatismes, des chocs psychologiques et/ou physiques (accidents, ruptures, violences, chagrins, opérations chirurgicales…), notre âme en souffre, se fragilise et se fragmente. La plaque holographique se casse un peu… beaucoup… énormément. C'est un processus naturel de survie pour éviter de souffrir davantage (un peu comme l'amnésie ou le coma pour le cerveau).


À partir de là, nous continuons notre chemin, mais moins complet en quelque sorte. Nous avons laissé des parts de notre Essence derrière nous, blessées, choquées, parfois même inconsciemment retenues par une personne (dans le cas d'une séparation, où l'autre n'accepte pas la situation et cherche à nous retenir).


Plus nous avançons, plus ces expériences s'accumulent. Concrètement, nous perdons nos repères, sommes de moins en moins en phase, axés, et nous éloignons de plus en plus de nos objectifs animiques (liés à l'âme). C'est donc une déconnexion avec notre Être originel !



Cérémonie amérindienne de recouvrement d'âme

Le recouvrement d'âme est une technique chamanique qui vise à faire revenir ces parcelles dans l'instant présent, en prenant soin de pacifier leurs traumatismes, et permet ainsi au patient de les réintégrer en conscience (lorsque c'est possible) afin de mettre en marche un processus de reconstruction, de guérison.


L'âme "globale " se rapproche alors un peu plus de son état initial, et les problématiques qui s'étaient mises en place peuvent être gérées de façons plus efficaces. En tant qu'individu incarné, vous gagnez en ancrage, êtes plus "fort", plus lucide… et surtout vous vous positionnez plus fermement par rapport à vos convictions, décisions et choix de vie.


L'analogie avec un disque dur qui se fragmente est pertinente : plus il est utilisé, plus ses fragments (clusters) s'éparpillent. Peu à peu, il devient plus lent, fait plus "d'efforts" pour trouver l'information demandé. La défragmentation permet de remettre les petits morceaux "égarés" en place, et ainsi rétabli l'homogénéité du système.



Yann Kunter


Soins énergétiques

Thérapie par les sons (bols de cristal, diapasons), harmonisation

Dégagement des nuisances et pollutions psychiques sur lieux et personnes



www.migration-des-ames.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now